Aliénation 4 chemins ruraux Pédernec (22)

Mise en aliénation de 4 chemins Ruraux Communes de Pédernec (22) Cote d'Armor

Le 18/10/2018 V2.2

Le 18/10/2018  article de presse du Trégor (22)  N° 1816 Article du tregor 1Article du trégor 1 (645.81 Ko),

Date de l’enquête : du 26 juillet au 16 août 2018

En pleine pause estivale la commune de Pédernec (Côtes d’Armor) a décidé d’aliéner 4 chemins ruraux.

Dès qu’il a eu connaissance du projet Gildas Pesriscoat, habitant de Pédernec (22) et cavalier lui-même, a informé la Fédération Equiliberté qui a immédiatement transféré au Collectif « Chemins en Danger » le 2 août 2018

Le collectif  (Vie et Paysage – (LCDT-53  Les chemins de traverse 53) -– Equiliberté ) est intervenu lors de l’enquête en collaboration avec le Comité de randonnée pédestre 22 et l’ACECA (association de cavaliers des Côtes d’Armor).

 

Nous avons pu constater

  • Absence de coût financier présenté, (prix de vente du terrain, cout des travaux),
  • L’impact sur l’environnement n’a pas été étudié.
  • Il y a en Bretagne des problèmes d’abattage d’arbres, de haies, de disparition des espèces), entraînant des inondations, de la sécheresse.
  • Les chemins participent dans notre environnement à lutter contre ces dérèglements climatiques, il faut impérativement les préserver.
  • L’aliénation a été cachée, effectuée dans le secret, avec une publicité insuffisante (Journal Municipal, absence de panneaux, adresse de téléchargement du dossier),
  • Pourquoi cette précipitation d’aliéner en période de vacances ?
  • Dans l’intérêt général, il est souhaitable qu’un groupe de personnes constitué de représentants d’élus, d’associations, d’utilisateurs travaillent en concertation à la préparation d’un chemin de substitution,
  • Habitants de Pédernec, consacrez un peu de temps pour votre commune, Randonneurs, vététistes, cavaliers, chasseurs, pécheurs ce sont vos chemins et votre environnement, alors au travail.

Télécharger le compte-rendu de l'enquête publique Rapport enquete publique alienation de chemin ruraux sept 2018Rapport enquete publique alienation de chemin ruraux sept 2018 (7.17 Mo)

Cette impréparation a conduit à oublier certaines obligations (PDIPR).

  • Dans ce projet de cession, l’intérêt général semble comme souvent avoir été sacrifié pour satisfaire des intérêts privés.
  • Le commissaire-enquêteur, très à l’écoute, a été impressionné par le nombre et la pertinence des observations des habitants ainsi que par « la participation active et documentée d’associations et de fédérations particulièrement attentives à ce genre de projet ».
  • Trois des quatre projets sont abandonnés, le quatrième étant soumis à des conditions impératives de création d’un chemin de substitution aux frais du demandeur.
  • La mobilisation de tous est un gage d’efficacité.

 

Les chemins ruraux sont notre patrimoine. Ne les laissons pas brader à n’importe quelle occasion.

 

Date de dernière mise à jour : 19/10/2018