Déchets sur chemins et halages

Dans nos océans, les déchets produits par les activités humaines et déposés sur nos chemins, dans nos ruisseaux, nos rivières, nos fleuves avec les courants marins forment un nouveau continent, ce phénomène qui touche tous les océans du globe.

Des nanos déchets dans nos assiettes

     Les tortues et les cachalots morts étouffés par un sac plastique ne sont pas les seules victimes de la pollution des océans. La mer a un tel pouvoir érosif qu’elle désagrège les plastiques en micro-particules, ingérées et digérées par les poissons et autres crustacés. Ils sont les premiers à être contaminés… Mais nous le sommes aussi.

Voir Ouest-France du 08/02/2016 Ouest-france.fr/environnement/le-plastique-finit-dans-nos-assiettes

 

Sensibiliser le public

   Souvent en bande, les ploggeurs attirent l’attention : sautant et courant en groupe avec leurs grands sacs, ramassant les détritus dans l’espace urbain, ils permettent de rendre leur action visible et compréhensible. « Au début on est un peu hésitant, un peu gêné mais l’important est de surmonter ce sentiment puis ça fonctionne », selon un ploggeur interviewé par la télévision suisse RTS. Ouest-france.fr/environnement/ramasser-les-dechets-en-faisant-son-footing

 

Date de dernière mise à jour : 12/05/2018